Rechercher
  • cctaasbl

Marc Van Ranst déclare à La Libre que fermer la culture est "une erreur" 

Marc Van Ranst déclare à La Libre que fermer la culture est "une erreur" : "Cela ne va pas aider à lutter contre Omicron"


Plusieurs experts ont fait part de leur incompréhension face aux décisions prises ce mercredi par le Comité de concertation, en particulier la fermeture de la culture, que les experts de la santé ne recommandaient pas dans son rapport. La Libre a fait réagir Marc Van Ranst, virologue et membre du Gems.




Adrien de MarneffeJournaliste politique


Publié le 23-12-2021 à 10h17 - Mis à jour le 23-12-2021 à 10h19


Le Comité de concertation a annoncé ce mercredi la fermeture dès le 26 septembre de la plus grande partie du secteur culturelle. Les cinémas, les théâtres et les salles de concerts sont mises sous cloche pour une durée indéterminée. Ces mesures, de sources gouvernementales, sont jugées plus sévères que ce que les experts recommandaient. En effet, selon le rapport du Gems que La Libre a pu consulter, parmi les mesures à prendre immédiatement, les experts préconisaient de conserver des événements jusqu’à 200 personnes. Le Gems recommandait par contre d’avancer l’heure de fermeture de l’Horeca à 20h (contre 23 heures actuellement). Des mesures supplémentaires, incluant la fermeture d’évènements de tous types, ne devaient être prises qu’ensuite, en cas d’évolution défavorable de l’épidémie.
Plusieurs experts, dont Marius Gilbert, ont fait part de leur incompréhension face aux décisions prises par le Codeco.
Pour Marc Van Ranst, virologue et membre du Gems, cette fermeture de la Culture n’est pas justifiée. “Mais c’est la responsabilité du gouvernement et des ministres de prendre des décisions. Nous, experts, avons pensé que ce secteur avait fait des efforts pour ventiler, gérer l’afflux de personnes. Le risque est faible car, dans ces salles, le public se tait, regarde l’écran ou la scène. On a estimé qu’il pouvait rester ouvert. D’autant qu’on est conscient que, dans le passé, ce secteur a déjà souffert de grandes crises”, déclare-t-il à La Libre.
Marc Van Ranst va plus loin. “Dans notre opinion, cette fermeture ne va pas aider à lutter contre Omicron. Quand on calcule tous les gens qui suivent des films ou sont dans un théâtre chaque jour, on parle de quelques milliers de personnes, et cela ne va pas amener grand-chose dans la lutte contre l'épidémie.”
La recommandation du Gems, on le rappelle, était de limiter le nombre de personnes à 200 par salle. “Mais je pense personnellement qu’on ne doit pas avoir de nombre fixe. Dans une grande salle gérée de manière professionnelle, on peut augmenter ce nombre”, reprend Marc Van Ranst. “La décision du Codeco est que tout ce qui se trouve dans des endroits fermés ne peut pas opérer, sauf l’Horeca. Je respecte la responsabilité des politiciens, c’est vraiment lourd à assumer. Il n’y a aucun scénario où tout le monde dira que le Codeco a bien fait son boulot. Quand ils décident de fermer, ce n’est pas pour ennuyer un secteur ou un autre. Mais ici, une petite erreur a été faite, avec de grandes conséquences pour le secteur.”

0 commentaire